Commerce et rites sacrificiels

Le sacrifice humain était, dans la civilisation, comme dans toutes les autres civilisations précolombiennes de Mésoamérique extrêmement courant et essentiel comme l’attestent plusieurs documents indigènes et espagnols ainsi que de nombreuses découvertes archéologiques.

Dans le cadre du rite tout un apparat matériel était nécessaire, dont des plumes précieuses.

L’inflation des rites sacrificiels permit donc à la corporation des négociants (les pochtecas) de s’enrichir à travers leur commerce avec l’Amérique tropicale.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s