Importation de l’Aigle royal

Aigle royal ( achila chrysaetos )

Dans Nouveau monde et renouveau de l’histoire naturelle, Marie-Cécile Benassy et Jean-Pierre Clément nous exposent l’importance économique de la plume et notamment pour les Mexicas: l’Aigle royal qu’ils avaient divinisé étant absent de la vallée de Mexico, il dû être importé dans le cadre d’échanges commerciaux ou bien de tributs imposés au peuples voisins dominés.


Inventaire des tributs de la part de 7 cités soumises : en haut au centre, est indiquée la livraison d'un aigle vivant
Codex Mendoza , feuillet 31

  • Le livre La civilisation aztèque et l’aigle royal : ethnologie et ornithologie, par Michel Gilonne, ethno – ornithologue, président de l’association culturelle LUPUNA, édité chez L’Harmattan, coll.Amérique Latine, 1998, numérisé partiellement par Google Books.                                                                                                                      P.148 l’auteur analyse l’importation de l’aigle et l’enjeu économique et culturel de ce tribut particulier.


Armoiries du drapeau de l'état du Mexique actuel

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s