MASQUES

MASQUES

Les masques chez les Aztèques ont un lien avec leur religion, leurs croyances.

Masque de mosaïque de Tezcatlipoca. XVe-XVI siècle après J.C.
Cette mosaïque est censée représenter le dieu Tezcatlipoca, ou «Miroir Fumant», l'une des quatre divinités créatrices qui étaient parmi les dieux les plus importants dans le panthéon mexica.
La base de la mosaïque est un crâne humain. Le crâne est coupé à l'arrière et bordé de peau de cerf sur lequel la mâchoire mobile est articulée. Les longues lanières en peau de daim auraient permis au crâne d'être porté comme insigne sacerdotal. Les ornements de crâne comme celui-ci sont décrits dans le codex mixtèque Zouche Nuttal.
La décoration en mosaïque est travaillée dans des bandes alternées de bleu turquoise lumineux et lignite noir. Les yeux sont faits de deux orbes de pyrite de fer poli encadrés par des anneaux blancs.
British Museum

  • Roberta H. Markman (professeur de littérature comparée à la California State University, Long Beach) et Peter T. Markman (Professeur d’anglais à Fullerton Séminaire, en Californie) ont publié en 1989 l’ouvrage: « Masks of the spirit : image and metaphor in Mesoamerica » qui est accessible sur google books en anglais. Ils s’appuient sur des sources tirées de l’archéologie, l’histoire de l’art, du folklore, de l’ethnohistoire, de l’ethnographie et de la littérature. Les auteurs soutiennent que le masque est la métaphore centrale du concept de la réalité spirituelle en Méso- Amérique. Ils retracent la longue histoire de l’utilisation du masque rituel par les peuples qui ont créé et développé la tradition mythologique de la Méso-Amérique. L’œuvre est divisée en 3 chapitres: 1) de la métaphore du masque dans la Méso-Amérique précolombienne : le masque comme le Dieu, dans le rituel et en tant que métaphore; réflexions métaphoriques 2) de l’ordre cosmique, 3) la métaphore du masque après la conquête: le syncrétisme, les survivances pré-colombienne; les masques aujourd’hui. On trouve à la page 5 une description du dieu Huitzilopochtli qui a toujours été représenté dans les codex et décrit dans les chroniques par  » son masque  », sa peinture faciale caractéristique, des costumes et accoutrements.
    Ils citent Diego Durán (missionnaire dominicain et historien espagnol), pour décrire ce dieu: il porte une coiffe riche en forme de bec d’un oiseau. . . . Le bec qui a soutenu la coiffe du dieu était d’or brillant forgé à l’imitation du colibri. . . . Les plumes de la coiffe proviennent d’oiseaux verts. [L’idole] portait un manteau vert et en plus de ce manteau, autour du cou, un tablier recouvert de riches plumes vertes, parées d’or »

    Huitzilopochtli, image du Codex Borbonicus où l'on voit son "masque", sa peinture faciale. Il porte ses attributs : un bouclier, et une coiffe de plumes blanches sur son casques. Ces plumes sont apellées tlapotollini et sont un symbole guerrier et sacrificiel

Le masque a une portée philosophique chez les Aztèques, par rapport à l’organisation du monde, du cosmos. Il était très important pour cette médiation.

Masque en mosaîque aztèque XVe-XVIe siècle apres J.C. Hauteur: 17.30 cm
Largeur: 16,70 cm
Ce masque est censé représenter Quetzalcoatl («serpent à plumes») ou le dieu de la pluie Tlaloc. Les deux divinités sont associées à des serpents. Alors que les plumes qui figurent dans la conception de ce masque sont compatibles avec les éléments symboliques associés à l'image de Quetzalcoatl, les lunettes des yeux produit par "les serpents entrelacés" est un signifiant visuel souvent utilisé pour identifier le dieu de la pluie Tlaloc.
Le masque est sculpté à partir d'une seule pièce de Cedrela odorata bois et recouvert de mosaïque turquoise. Les dents sont faites de coquillage blanc. C'était peut être un cadeau de l'empereur Moctezuma II Mexica à l'espagnol Cortés capitaine Hernán (1485-1547).

  • Le livre L’esprit du jeu chez les Aztèques (1978) de Christian Duverger ( Directeur du Centre de Recherche sur l’Amérique préhispanique (CRAP) et directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), où il détient la chaire d’anthropologie sociale et culturelle de la Méso-Amérique) est disponible en version numérisé sur Google Books. L’auteur évoque les masques de la pages 229 à 242. Cependant certaines pages ne font pas partie de la sélection consultable du livre, ce qui est assez dérangeant. A Teotihuacan, les Mexicas travaillaient la serpentine, la néphrite, le basalte, la jadéite, l’albite, et pouvaient utiliser des incrustations de nacre ou de pierres fines. Les yeux et la bouche étaient incisés en creux. Ces « masques» étaient mortuaires. Les Aztèques qui utilisaient principalement la crémation, connaissaient cependant le masque mortuaire. Avant de brûler le corps du défunt, ils l’enroulaient dans des draps et le ornaient de plumes et de papier. On déposait un masque de bois sur le visage. Les archéologues ont aussi retrouvé des masques de mosaïques. Il décrit ensuite la relations des masques avec les dieux. Le dieu du jeu porte un masque chez les Aztèques car il était également un  accessoire  à des fins ludiques, utilisé au cours de danses ou pour des représentations de forme théâtrale. L’auteur présente ensuite la mention des masques dans les codex.
  • Sur le site Aztec-history.com, on trouve des informations sur l’art aztèque en général, mais aussi sur les masques. Ce site a été réalisé par Jaime Cottrill (passionnée d’art aztèque, étudiante à l’Internacional Universidad à Cuernavaca, au Mexique. Les pages de son site proviennent de ses études, visites de sites archéologiques aztèques et de ses recherches personnelles). Dans le Mexique précolombien, les masques aztèques ont suivi une tradition héritée de nombreuses cultures. Un type courant de masque serait la représentation du dieu Quetzalcoatl. L’article évoque les matériaux utilisés  pour réaliser ces masques et leurs spécificités. L’article est enrichi de deux dessins.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s