ARCHITECTURE

ARCHITECTURE

Les Aztèques ont un centre très important qui correspond au centre religieux, cérémoniel ainsi que le centre du pouvoir. Le temple Mayor est le temple principal composé de deux temples jumeaux: le temple du soleil et celui de la pluie (ce qui est associé à la guerre et à la fertilité: deux points identitaire et économique de la société aztèque). L’architecture des édifices aztèques a été décrite par différent auteurs:

  • Article « La description du Grand Temple de Mexico par Bernardino de Sahagún (Codex de Florence, annexe du livre 2) »,Journal de la Société des Américanistes, disponible sur le portail de revues en ligne jsa.revues.org; est rédigé par Aurélie Couvreur (Ethnohistoire, histoire de l’art et histoire des religions ; spécialiste de l’iconographie du Mexique ancien, en particulier de la culture de Teotihuacan et du monde aztèque) en 2002. Cet article décrit le temple principal qui est une source majeure pour la connaissance du centre cérémoniel aztèque aujourd’hui partiellement redécouvert grâce à l’archéologie. Il propose une analyse détaillée du témoignage de Sahagún. Il évoque entre autres, le sujet de dieux méconnus et de rites mineurs. La confrontation de ces données avec les autres sources permet d’évaluer la validité de ce texte et de souligner les références constantes aux différents quartiers (calpulli) de Mexico. il fait la description du codex de Florence et décrit les édifices en place à cette époque.

Sculpture du serpent à plumes sur le Temple de Quetzalcóatl (Teotihuacán)

  • Article « Le grand temple de Mexico », de Guillemin-Tarayre (1858: ingénieur. Il fait parti de la recherche minéralogique dans les Abruzzes, puis à Madagascar. Il part en 1864 au Mexique, comme membre de l’Expédition. Il finit sa carrière comme directeur des exploitations aurifères de Grenade.),  issu du Journal de la Société des Américanistes. Cet article décrit ce temple, avec ses bâtiments annexes et sa décoration. Il donne des indication très précises sur le plan architectural (mesures, plans d’élévations…). Il évoque aussi les symboles et représentations du dieu par la statuaire du Templo Mayor.

Figure n°1 tirée de l'article cité ci-dessus. On aperçoit les symboles du dieu Huitzilopochtli sous la forme d'un colibri

  • Sur le site « vivamexico », on trouve quelques informations, faites par un amateur,  sur l’Histoire de Teotihuacan et sur « Temple de Quetzalcóatl » que l’on nomme aussi la « Citadelle ».

Façade du Temple de Quetzalcóatl avec la sculpture de la tête du Quetzalcóatl

Publicités

ICONOGRAPHIE

ICONOGRAPHIE

Les Aztèques ont une sorte d’écriture, mais elle n’est pas comparable à celle des mayas. Elle est basée sur l’image, qui est alors une sorte de repère mémoriel et sert à la conservation de la tradition orale.

  • Joaquin Galarza, Anthropologue renommé et directeur de recherche honoraire au CNRS, spécialiste des codex mésoaméricains, a entrepris dans son article « Lire l’image aztèque » de déchiffre cette écriture toutes en « images ».  (cette article est consultable sur le site Persée. Revue en ligne: Communications, Année 1978, Volume 29, Numéro 1)Dans cet article, il décrit la représentation graphique aztèque. Dans la partie « Attributs du Pouvoir » p.23, il explique que les Aztèques montrent graphiquement leur appartenance à un groupe, une tribu ou une classe sociale; les différences sont inscrites dans le dessin de leur coiffure, vêtement, bijoux et attributs. Cet article est intéressant car il montre les symboles du pouvoir et la plume en fait partie.

Par exemple la lance, symbole de pouvoir et de dignité militaire, est ornée de la partie supérieure d’une grande plume et d’une boule de duvet. Ou encore, dans les portraits du roi mort, une grande devise en plume montre sa haute hiérarchie militaire.(planches visibles à la fin de l’article à partir de la p35).

Planche n°2, p 36 de l'article cité ci dessus.
Portrait du roi Moctehzoma portant l'insigne à plume. La lecture de tout les symboles de cette représentation signifie: "Motecuhzoma, le respecté, le vénéré chef des hommes, le grand dignitaire guerrier, le très noble seigneur, le grand chef des armes, le juge et roi".

  • Sur le site Aztec-history.com, on trouve des informations sur la culture aztèque en général, mais aussi sur le symbolisme des Aztèques. Ce site a été réalisé par Jaime Cottrill (passionnée d’art aztèque, étudiante à l’Internacional Universidad à Cuernavaca, au Mexique. Les pages de son site proviennent de ses études, visites de sites archéologiques aztèques et de ses recherches personnelles). Les peuples du centre du Mexique ont utilisés plusieurs méthodes différentes pour exprimer des idées par écrit. Une méthode a été riche en symboles – les idéogrammes. Idéogrammes (ou iconographie) sont des symboles utilisés pour exprimer des idées et que tous comprenaient. Ces symboles pouvaient prendre des formes de la nature (plumes, insectes…), animales ( jaguars, serpent, oiseaux…). Les formes humaines ont fini par être connues comme une caractéristique déterminante de la période postclassique tardive au centre du Mexique.