Présentation

Les Aztèques, ou plutôt les Tenochca ou Mexica sont les derniers arrivants en Mésoamérique.
En 1519, des espagnols débarquent sur les côtes du Veracruz et sont confrontés à un immense empire. En deux ans, cet empire est détruit (même si la conquête dure jusqu’en 1700 environ, c’est à cause de phénomènes extérieur à la chute de l’Empire). La capitale des Mexicas, Tenochtitlan, est détruit au moment de la conquête, ce qui a fait disparaître beaucoup d’éléments de leur vie quotidienne. De ce fait, l’archéologie des Aztèques est longtemps restée mal connue. Cependant on dispose à leur sujet de nombreux textes espagnols, ainsi que de textes indigènes qui permettent de connaître en détails certains aspects de leur culture. Les fouilles menées depuis les années 1980 dans l’enceinte sacrée, au centre de la ville actuelle de Mexico, ont conduis à de nouvelles découvertes exceptionnelles. (Ces fouille se poursuivent encore aujourd’hui et mettent au jour de nouvelles connaissances).

Templo Mayor, Mexico city - fouilles actuelles dans l'enceinte sacrée

La plume est un élément sémiologique de première importance dans le monde aztèque, traversant tous les domaines de cette civilisation extraordinaire.

Détail d'une parure de plumes

Depuis le mythe fondateur du peuple Mexica – la naissance du dieu tribal Huitzilopochtli    [ codex Telleriano Remensis, XVIe siècle, BNF ] dans une boule de duvet – au panthéon des divinités chthoniennes et solaires; des regalias des tlatoque régnant sur Tenochtitlan aux attributs exclusifs de la noblesse cacique et des castes guerrières; des rituels sacrificiels aux tributs des peuples soumis; des valeurs d’échange au commerce, de la production des matières premières aux produits finis; de l’iconographie sacrée à l’expression populaire; des glyphes calendaires aux poèmes, à la danse, aux chants, aux jeux, aux réalisations gravées dans la pierre, aux fresques et aux peintures, et même jusque dans l’imaginaire contemporain autour de la figure du Quetzalcoatl parvenue jusqu’à nous – la plume est là, omniprésente, dans toute sa splendeur tropicale, flottant sur les hommes et leur Histoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s