JADEITE

JADEITE

  • Les Aztèques travaillaient aussi la pierre de jade. Pour plus d’information sur le travail de la jadéite, les spécificités de cette pierre et ses propriétés scientifiques, un article en anglais est disponible en format PDF sur le site:arqueocostarica.net. Il est écrit par Kim Be Howard (étudiant de l’Institut canadien de gemmologie). Il décrit l’histoire de la pierre de jade à travers les siècles et les différentes civilisations, dont celles de la Mésoamérique (entre autre les Aztèques). Il cite des textes coloniaux et nous apprend que parmi les premiers écrivains espagnols du XVIe siècle, Sahagun remarque la pierre de « jade, le vert émeraude ». Son apparence est comme une plume verte de quetzal. A partir de la page 1 à 5 il évoque la jadéite en Mésoamerique.

La figure de jade d'un guerrier aigle. Hauteur: 14,50 cm
Largeur: 6.00 cm
Les Mexicains avaient deux ordres prestigieux de guerriers: le jaguar et l'aigle.

  •  Pour en savoir plus sur la production de jade, on peut consulter le site de L’INAH, où se trouve un article sur l’exposition « Piedras del Cielo. Civilizaciones del jade ». Un diaporamaest aussi mis en ligne. C’est une exposition sur le jade au Museo Nacional de Antropología de Mexico. Elle est présentée dans la salle des expositions temporaires du 31 mars jusqu’à la fin juin 2012, puis elle sera déplacée dans la capitale chinoise. Il s’agit d’une exposition internationale, impliquant le Mexique et la République Populaire de Chine. L’exposition est divisée en 5 sections qui illustrent les caractéristiques physiques et techniques de la taille, ses diverses utilisations et les nuances symboliques qui lui sont liées. Beaucoup d’objets sont exposés évoquant l’importance du jade dans les civilisations chinoises et mésoaméricaines. Dans ces deux civilisations on retrouve le jade dans le cadre mortuaire. Les pièces exposées appartiennent à différents musées mexicains (dont le MNA, Templo Mayor, et autres musées régionaux) et au Musée du Palais (situé à la Cité Interdite de Pékin).

    Affiche de l'exposition

    L’ancienne Méso-Amérique est représentée par des objets de la civilisation olmèque, Teotihuacan, maya et aztèque, allant de la période précoce formative (1600-900 avant JC) à la Post – classique finale (1200-1521 après JC). Diana Magaloni, directeur du Musée national d’anthropologie est commissaire de l’exposition sur la partie du Mexique.