La plume dans la conquête du Mexique

Mémoire de Don Fernando d'Alva Ixtlilxochitl

Cruautés horribles des conquérants du Mexique, et des Indiens qui les aidèrent à soumettre cet empire à la couronne d’Espagne est un mémoire de Don Fernando d’Alva Ixtlilxochitl, historien mexicain du XVIe siècle qui pour rédiger son ouvrage s’est basé sur des renseignements provenant d’informateurs locaux ainsi que de codex indigènes. Il y rend compte de la conquête espagnole du Mexique au XVIe siècle.

Dans la note au bas de la page 1, l’auteur décrit le rôle des marchands et le rang qu’ils occupent au sein de la société.

p 105-108, lors de la description du pillage qui a lieu après le siège de Mexico, l’auteur raconte que si les Espagnols s’emparent au plus vite d’or et d’argent, ce sont des plumes et des pierres qu’emportent les indiens. Ce fait est intéressant car il souligne la différence culturelle de la notion de valeur chez ces deux peuples s’affrontant.

Les guerriers aztèques

  • Jean-Marie et Antoine Astier, avec la contribution de Fleurine Pelissier pour la rédaction des articles et de Jérôme Faissat pour les animations,  sont deux frères qui passionnés par le Mexique, lui ont dédié le site Mexique-fr.com rendant compte de toutes leurs connaissances et expériences du pays.

Abordant tant la dimension touristique, en fournissant des informations pratiques pour le voyage, qu’archéologique, culinaire, culturel, ou historique, ils présentent de façon large mais intéressante le passé comme le présent du pays.

Notamment dans la rubrique Archéo l’article des Guerriers aztèques présente l’aspect général, l’apprentissage, et la vie des guerriers aztèques, mais aussi leur mort (paragraphe Sacrifice).

Codex Mendoza: Représentation de guerriers capturant des prisonniers

  • Le site de l‘UANL (Universidad Autonoma de Nuevo Leon) propose une collection numérique composée de documents publiés du XVIe au XIXe siècle en espagnol, italien, français, et latin, ainsi que des thèses de doctorat.

Ils appartiennent aux bibliothèques des université Raul Rangel Frias, Capilla Alfonsina, Jose Juan Vallejo, et du Centre régional d’information et de documentation de la santé.

Le but de cette collection est de diffuser des textes intégraux par accès électronique tout en contribuant à leur conservation, inspiré par le Programme mondial de l’UNESCO qui vise à assurer la préservation du patrimoine documentaire national et régional.

La collection numérisée du UANL comprend actuellement 13 408 titres et 18 494 volumes.

C’est ainsi que nous pouvons accéder à l’ouvrage Excursion d’un touriste au Mexique pendant l’année 1854, de Just Girard et Just-Jean-Etienne Roy, publié en 1859.
Ils y font une courte esquisse des institutions civiles et militaires de la civilisation aztèque, bien qu’imparfaites à cause d’un grand manque de ressources. (p. 108-115)
Le code aztèque y est brièvement présenté, rendant principalement compte de sa sévérité, et la composition et le statut l’armée.
On découvre alors une plume victorieuse, portée en manteau par-dessus une côte de lames de métal pour les guerriers els plus riches, ou présente sur l’étendard aztèque affichant un aigle aux ailes déployées.